Le samedi 25 juin 2005.
Un cambriolage chez Nicolas.
Vous êtes ici : Accueil Jeux d’écriture Un cambriolage chez Nicolas.
Dans la même rubrique

Lucienne et Nicolas qui sont en 5ème primaire partent en promenade avec l’école. à la fin de la journée vers 3 heures, ils rentrèrent à la maison. Lucienne accompagne Nicolas jusqu’à la maison.
-  Lulu ! regarde des ombres dans MA maison.
-  Ce sont sûrement tes parents, dit Lucienne
-  Impossible ils ne rentrent pas avant 7 heures. Vite allons-nous cacher, s’exclama affolé Nicolas.
Les cambrioleurs repartent en vitesse. Les enfants leur courent après. Après un long moment, Lucienne releva la tête remplie de taches de rousseur. ­-he ! regarde Nicolas un trou. ­-C’est sûrement un souterrain, dit Nicolas, ravi de sa trouvaille.
-  Allons voir ! reprit Nicolas.
-  Non ! Pas tout de suite.
-  Pourquoi ? s’étonna Nicolas.
-  Ils pourraient nous tendre un piège. Préparons un plan.
Mais les enfants ne sont pas les seul à organiser un plan. Il y a les cambrioleurs. Mais attention les cambrioleurs sont 3 et les enfants ne sont que 2. Après avoir bien préparé le plan, les enfants vont vérifier dans le souterrain. _Toi lulu tu te laisses prendre par les cambrioleurs. Moi, en attendant, je cherche où trouver le matériel pour notre piège. En même temps tu cries : “Au secours, à l’aide !!” Ok ?
-  Vas-y Pendant que Lucienne se laisse prendre au piège Nicolas, au même instant, essaye de trouver les affaires pour leur piège. Lulu à cet instant crie : « Au secours ! À l’aide !. » Aïe, aïe !!! le piège ne fonctionne pas.
-  Zut ! Lucienne est prise pour de bon par le piège des cambrioleurs. Vite cherchons un autre piège.
Lucienne était enfermée dans une sorte de prison. Nicolas s’inquiéta de Lucienne. Vers 5 heures la famille de Lucienne étaient inquiéte. Elle a 2 petits frères. Sa maman téléphona chez Nicolas car Nicolas et Lucienne étaient souvent ensemble. Mais malheureusement il n’y avait personne chez Nicolas. Nicolas cria :
-  Lucienne, Lucienne tu es où ?
Pas de réponse. Lucienne était bien trop loin pour pouvoir l’entendre. La maman de Lucienne appela cette fois au commissariat. Elle prêta une photo de sa fille Lucienne aux policiers. L’enquête commençait. Les policiers allaient enquêter dans la maison de Nicolas. Ils trouvèrent des commodes renversées, des tirelire cassées avec un marteau à côté. La lumière ne marchait plus. Les policiers pensaient que c’étaient des cambrioleurs ou des voleurs. Ils observaient autour de la maison pour trouver des traces. Au même instant Nicolas trouvait du fer, des tournevis et de la ficelle. Lucienne se demandait si elle allait rester prisonnière toute sa vie. Elle réfléchissait comment elle pouvait sortir de cette prison. Nicolas eut l’idée d’assembler la ficelle avec le bout de fer.
Maintenant il devait chercher Lucienne pour la libérer. Nicolas rampait pour se faufiler pour ne pas être vu. Quelle chance ! Nicolas l’as trouvée.
-  Lucienne, Lucienne ! chuchota Nicolas. Je te passe ce bout de ficelle attaché à ce bout de fer. Ensuite tu essayeras d’ouvrir la prison d’accord ?
-  D’accord !
Au bout de quelques instants, Lucienne s’exclama :
-  Nicolas ! J’ai réussi !
-  Youpie ! Maintenant sortons de ce souterrain sans se faire remarquer. Nous allons ramper. Suis-moi Lucienne.
Ils voyaient la sortie. Ils étaient soulagés de pouvoir sortir.
Lucienne, maintenant allons avertir ta famille .
-  Oh oui et dépêchons-nous.
-  Maman me voila ! reprit Lucienne.
-  Enfin j’étais super inquiète.
-  Maman nous allons tout expliquer.
À la fin de l’explication la maman comprit pourquoi ils avaient disparu.
-  Vite allons chercher la police non ou plutôt allons téléphoner au commissariat. La maman de Lucienne expliqua toute leur aventure. Le commissariat appela les policiers qui enquêtaient. Un policier expliquait que les enfants étaient retrouvés et qu’il y avait un souterrain près de la maison de Nicolas et dans ce souterrain se trouvaient 3 cambrioleurs. Enfin les cambrioleurs sont arrêtés. Et voilà les enfants pouvaient aller jouer dehors sans inquiétude.


Laisser un commentaire à cet article

Plan du site Rechercher sur ce site Ecrire au Webmestre Accèder à l'interface de rédaction du site