Le jeudi 23 juin 2005.
Seul à la maison
Vous êtes ici : Accueil Jeux d’écriture Seul à la maison
Dans la même rubrique

Jonathan Motard a 12 ans. Il adore la nature. Ses petits yeux pétillent de malice.

­-Jonathan, crie sa maman depuis le premier étage, ton père et moi sommes invités chez ton cousin. Nous reviendrons en fin d’après midi.

­-oui man, s’exclame Jonathan réjoui.

Et dès que ses parents eurent quitté la maison Jonathan téléphona à Sébastien, son meilleur ami.

-  Salut Seb tu peux venir dormir ?

-  Oui bien sûr ! J’arrive tout de suite !!!

Peu de temps plus tard, Sébastien arrive chez les Motar et les deux compères sont enfin réunis. Ils s’amusaient comme des fous, jusqu’à ce que...

­-Plus de courant ! crie Sébastien, lui qui est pourtant plus grand que son ami est beaucoup moins courageux que lui.
-  Ce n’est rien, déclare Jonathan pour calmer la situation, rien qu’une panne...

-  OK dit Sébastien en souirant

Mais, ce n’était qu’un début car très vite.....

-  TU AS ENTENDU CES BRUIT DE PAS ???

Les deux enfants dans leurs frayeur optèrent pour le silence. Jonathan essaya en vain de calmer Sébastien. La porte de la maison s’ouvrit lentement et les deux enfants coururent dans la cave pour y chercher des lampes de poche. En remontant, le courant était rétabli.
Calmement, les deux enfants pénétrèrent dans la chambre de Jonathan et là, il virent de dos un hommes de forte carrure qui cherchait des objets de valeur. Paniqués, les deux enfants descendirent en courant et téléphonèrent à la Polie .

-  Nous arrivons tout de suite !!! déclare-t-elle, essayez de le retenir, mais faites attention car il est peu-être armé

Puis, pour ne pas laisser le voleur s’en aller ils préparèrent des pièges. Pour commencer, Sébastien trouva un vieux filet et une ficelle dans la cave. Il la tendit en bas des escaliers et le filet un peu plus bas. Une fois se travail achevé, il va voir Jonathan qui a trouvé un chalumeau et de l’alcool.

Il en a mis tout autour de la maison et, grâce au chalumeau, a chauffé à vif toutes les poignée de l’étage. Il ne restait plus qu’a attendre que le voleur descende de l’étage.
En attendant il coupèrent les fusibles de la maison. Sébastien devra attendre au fond des escaliers et Jonathan dehors, prêt à allumer l’alcool avec ce qui restait dans le chalumeau. _Soudain le voleur qui avait dans ses bras un gros sac rempli d’objets volés dans maison trébucha dans les escaliers et s’étala par dessus le filet. Sans toucher celui-ci.
Sébastien courut chercher son ami.
Pendant ce temps, le voleur, furibond, voulait sortir. Il toucha la poignée de la maison et, dehors, les deux enfants l’entendirent hurler. Le brigand, souffrant le martyre s’arrêta car il sentit une odeur d’alcool.
C’est à se moment que Jonathan y mit le feu.

Les flammes se déplacèrent rapidement et, quand elle touchèrent le voleur, il hurla de douleur.

Le voleur était couché par terre. Il était pris par des spasmes. Son corps se convulsait, ses mains étaient rougeâtres, sa bouche prononçait des mots incompréhensibles, les cendres de ses vêtements reposaient sur son corps. Les deux enfants paniqués ne savant pas quoi faire restèrent là bouche-bée, attendant qu’arrive la police.

Les deux enfants un peu choqué se firent interviewer et firent la une des journaux et quand les parents rentrèrent au début, ils ne voulurent pas les croire.



Laisser un commentaire à cet article

Plan du site Rechercher sur ce site Ecrire au Webmestre Accèder à l'interface de rédaction du site